情報統合思念体

26 novembre 2009

Animation japonaise, saison d’automne 2009 : first contact (en retard)

Bon, au début, je m’étais promis de ne pas faire de listes commentées comme on en voit chaque début de saison sur pas mal de web-logs visibles au travers des agrégateurs de flux. (je ne critique pas les auteurs, elles me sont bien utiles) Je ne voyais pas l’intérêt d’en faire une de plus.
Puis je me suis dit que pourquoi pas vu que de toute manière je suis en train de me prouver que je suis incapable de faire un article sur une série d’animation japonaise. Par défaut, ça sera toujours ça de présent sur ce site.
Et puis finalement, je me dit que ça pourrait peut-être être sympa. Ne serait-ce que pour les gens qui veulent cibler mes (mauvais) goûts.

Je suis le pire.

Et non, ce que je viens de dire ne se dit pas en français. Mais vous m’avez compris.

Plus sérieusement, il y a quand même des choses à dire cette saison. Et je me mettrai aux vrais reviews dès demain.

Nota : il n’y a la plupart du temps que mon commentaire sans synopsis. Le lien sous le titre permet d’avoir un synopsis en français ou en anglais.
Par ordre alphabétique :
— 11eyes: Tsumi to Batsu to Aganai no Shôjo : plutôt intéressant, même si ça ne semble pas valoir un Shakugan no Shana ;
— Anyamaru Tantei Kiruminzuu : j’ai tenu cinq minutes, c’est déjà beaucoup ;
— Aoi Bungaku Series : plutôt intéressant et bien réalisé, mais pas dans ce que j’ai envie de regarder pour le moment (violent, par contre) ;
— Asura Cryin’ 2 : vu le premier épisode de la première série. C’est potentiellement sympa. Non, je ne peux pas (encore) être plus précis ;
— Battle Spirits: Shounen Gekiha Dan : je n’ai pas vu la première saison. Ça n’a pas l’air spécialement intéressant. (sorte de clone de Yû☆gi☆ô ?) Il n’y a pas de traduction anglaise. Même la Wikipédia anglophone ne connait pas cette série, c’est dire. Ç’eut difficilement pu être pire, donc je ne regarderai pas ;
— Cheburashka Arere ? : pas mauvais, mais pas spécialement bon non plus. Sans moi ;
— Darker than Black -Ryûsei no Gemini- : je n’en suis qu’au tout début de la première saison, mais ça a l’air prometteur ;
— Fairy Tail : Aya « Haruhi » Hirano en héroïne tsunderisante, Tetsuya « Simon » Kakihara en héros et Rie « Shana » Kugimiya pour les explications sans queue ni tête. Le casting place la barre très haut. Et pourtant, bien qu’ayant apprécié le manga, je n’accroche pas trop. Même s’il semblerait que d’autres personnes aient eu du mal avec Fairy Tail, je pense que c’est aussi dû au fait que la narration d’un shônen nekketsu est plus adaptée au manga qu’à l’anime. (la même histoire se révélant passionnante en manga et soporifique en anime, surtout dès qu’on la connait déjà) Bon, sans moi, donc ;
— Gokyoudai Monogatari : a l’air strictement ciblé sur un public enfantin. Pas de traduction. Peu de chances que je m’y intéresse :p ;
— Himitsu Kessha Taka no Tsume : probablement un bon exemple de ce qu’aurait pu être un Tentai Senshi Sunred totalement raté. Sans moi ;
— InuYasha Final Act : je n’ai pas lu le manga et j’ai 167 épisodes de retard en anime. (sur 167) Un jour, peut-être ;
— Kaidan Restaurant : pas de traduction. À la lecture du synopsis, je le catégoriserait d’intérêt moyen-moins. Pas grave, y’a largement de quoi regarder à côté ;
— Kämpfer : je vais décevoir du monde, là. Non, tu as aimé ? Eh oui. Il y a pourtant tous les ingrédients pour en dire du mal. Néanmoins, j’ai réussi à accrocher à cet anime de « lycéennes avec b00bs qui s’entredéchirent les vêtements à coup d’armes diverses (et variées) pour préparer les indispensables scènes de yuri ». (auto-quote, j’ai réussi à faire rire une personne — pour être précis, un administrateur de la Wikipédia francophone dont je tairais le nom — sur IRC avec ça) Voilà, l’otakisme est l’incarnation de la déchéance irrémédiable du genre humain, nous en avons aujourd’hui une preuve supplémentaire. Si on ne se retrouve pas avec trop d’épisodes 100 % fanserv et 0 % intéressant comme le cinquième, je devrais réussir à finir cette série. (on me signale à l’instant que le quatrième était pas mieux, voire pire. Ah, tiens, oui. C’est bizarre, je ne m’en étais pas rendu compte.) À regarder sans en attendre grand chose, donc. Ou à ne pas regarder, mais vous louperiez au moins deux sourires et un demi-saignement de nez, donc je vous fais confiance pour tenter le coup 😉 ;
— Kiddy Girl-and : j’ai pas accroché à la première saison ;
— Kimi ni Todoke : shôjo romantique qui commence très, très bien. Bien que ça ne soit pas mon genre de prédilection, je continue avec grand plaisir ;
— Kobato. : anime — très² — sympathique. Par contre, c’est dangereux pour ma santé : au moins une fois par épisode, j’ai envie de me cogner la tête contre les murs tellement ça viole mon schéma de pensé d’admettre — et ce même comme hypothèse de matage d’anime — qu’on puisse être aussi ingénu ;
— Kûchû Buranko : un anime très particulier. Mais contrairement à un Sayonara Zetsubô Sensei, je n’accroche pas ;
— Miracle Train – Ooedo-sen e Youkoso : bof, bof. Sans moi. « Un train qui apparait aux demoiselles en détresse. La prochaine personne, ça pourrait être vous… » Euh, non… pas vraiment, en fait ;
— Natsu no Arashi! Akinai chû : j’ai bien apprécié le début de la première saison. Affaire à suivre ;
— Nogizaka Haruka no Himitsu: Purezza : personnellement, j’avais aimé… le premier épisode de la première saison. Mon intérêt n’a fait que décliner au fur et à mesure que j’avançais. (je ne sais pas par quel miracle j’ai pu la finir, d’ailleurs) Il parait que la deuxième commence mal. Ça sera sans moi (Quoique… j’ai bien lu record de panty shot ?) ;
— Nyan Koi! : j’ai trouvé le premier épisode assez peu intéressant malgré une ou deux bonne(s) idée(s). Sans moi ;
— Queen’s Blade: Gyokuza wo Tsugumono : malgré le fait qu’il ait révélé le potentiel comique — traduction française : ridicule — indéniable de cet anime, le premier épisode de la première saison ne m’a pas donné envie de voir la suite. Sans moi, donc ;
— Sangoku Engi : pas mon genre d’anime, un peu long (52 épisodes) et pas de traductions ;
— Sanjushi : n’est répertorié ni sur les Wikipédia francophone et anglophone, ni sur animeka, ni sur MyAnimeList. Pas de traduction. Et ça n’a pas l’air spécialement intéressant non plus. Bizarrement, je ne regarderai pas ;
— Sasameki Koto : avis plutôt positif pour l’instant, je continue ;
— Seiken no Blacksmith : j’aime bien, même si pour l’instant le monde manque un peu de profondeur (je précise que je n’en suis qu’à l’épisode 2) ;
— Seitokai no Ichizon : « Un drama CD serait suffisant. » « Rajoutons de l’action : que diriez-vous de collecter sept quelque chose pour réaliser un souhait ? » « Il faut choisir le titre. (…) Suzumiya… comment tu écris Mélancolie ? On peut pas ! Si on le fait, tout le monde va regarder. » EPIC. (WIN ou FAIL, à vous de voir) Un quasi huit-clos comique, qui se moque beaucoup des séries de harem lycéens. Et ça marche. (sur moi en tout cas. Mais sur d’autres aussi) Si ça vous parait moyen, regardez au moins le premier épisode, par acquis de conscience ;
— Shin Koihime†Musô : suis quelque part au début de la première saison. Sympa à condition de ne pas prendre au premier degré — sinon, c’est ridicule — mais pas passionnant ;
— Shugo Chara!!! Dokki Doki : pas accroché au premier épisode de la première saison. Sans moi ;
— Sora no Otoshimono : un mélange de très mauvais et de très bon. Je continuerai tant que ça me procurera au moins un fou-rire par épisode ;
— Stitch! : Oh ! Un Disney. Je testerai, un jour, si j’ai le temps ;
— Tatakau Shisho: The Book of Bantorra : steampunk orienté magie. C’est pas mauvais, mais je n’accroche pas non plus. Sans moi ;
— Tegami Bachi : Plutôt pas mal, mais je n’accroche pas non plus spécialement. Et l’idée de départ n’est pas assez positive par rapport à ce que j’ai envie de regarder ces temps-ci ;
— Tentai Senshi Sun Red 2 : synopsis : « Les méchants de cet univers ne semblent pas disposés à disparaitre, ils sont un peu comme des taches de gras difficiles à enlever. Mais chaque semaine, il s’occupe de ces taches et nettoie tout nickel grâce à sa force brute ! » EPIC. WIN. À voir (oui, j’en suis toujours à la première saison, faut garder des réserves parce que la fin de la diffusion risque de faire un gros manque) ;
— To Aru Kagaku no Railgun : si je n’avais qu’une seule série à vous conseiller cette saison, ce serait probablement celle-ci. J’avais beaucoup aimé le monde de To Aru Majutsu no Index, même si la série était découpée en arcs de qualité très inégale et ayant peu (voire pas) de rapport entre eux. Cette préquelle a (pour l’instant du moins) deux fils conducteurs : Judgment et la rivalité Mikoto/Tôma. J’adore les deux. Bonus pour les mecs : teleport yuri rape. Bonus pour tout le monde : un OP qui déchire. Avant de me faire agonir d’injures, je précise que c’est une — très ? — bonne série mais avec par moment des lourdeurs, ce n’est donc pas un chef d’œuvre absolu : ne vous attendez pas au 139,56ème impact de l’animation japonaise ;
— White Album Final : pas accroché au premier épisode de la première saison. Sans moi ;
— Winter Sonata : anime en coréen sous-titré japonais. Ça fait très bizarre de perdre tous ses repères auditifs. (en même temps, ça permet d’imaginer ce qu’on fait subir aux non-otaques quand on leur passe du japonais sous-titré français) Bon, sinon, sur l’histoire même, je ne suis pas spécialement intéressé ;
— Yumeiro Pâtissière : anime plutôt sympathique et que je trouve, pour le premier épisode du moins, assez réussi, mais auquel je n’accroche pas non plus spécialement. (oui, c’est pas mon genre d’anime) Je ne continuerai pas. (vaut mieux pour ma santé d’ailleurs : d’aucuns se rappelleront que j’avais réussi à tomber malade en regardant K-On! parce que Tsumugi m’avait donné une envie compulsive de manger des douceurs sucrées)

Articles similaires :
(d’aucuns auront le méchant réflexe de remplacer cet adjectif par « meilleurs ». C’est pas tout à fait faux >_< )
— DarkoNeko
— Exelen

Disclaimer : si vous avez fait un article sur la saison d’automne 2009, (ou si vous en avez lu un, même s’il est en anglais) n’hésitez pas à me le signaler dans les commentaires ou par courriel pour que je mette ma liste à jour.
Euh… avant la fin de l’année prochaine, de préférence. (je précise, on sait jamais)

Publicités

Un commentaire »

  1. Bonjour Sensei-sama.

    J’aimerai discuter 2 points avec vous.

    Le premier est mon incorrecte (bah oui, les goûts et les couleurs ne se discutent pas) désaccord avec vous sur Sora no Otoshimono et Kobato: le premier st simplement géniallissime et mérite d’être plébiscité quant au second est attendrissant au possible. Mais il est vrai qu’on peut ne pas aimer.

    Le second point est plutôt une demande de conseil: la lecture de cet article en est un bon exemple, face à la vague de mangas qui nous submerges depuis 1997, j’ai l’impression d’être comme ‘censuré’ dans le sens où la flemme l’emporte toujours quand je tente d’essayer de vouloir me convaincre à chercher s’il y en a un qui pourrait m’intéresser. C’est pourquoi je me tourne vers vous: auriez vous quelques conseils de mangas (intemporels, de 199* à maintenant ça n’a pas d’importance) sachant que mon top 5 est:
    5 – Tenjo Tenge (mon nez ne s’en est jamais remis ^^)
    4 – Elfen Lied (poignant… j’en ai pleuré…)
    3 – Trigun (cette fois c’est mes côtes qui ont morflés)
    2 – Evangelion (un seul mot: wouaaaaa!!!)
    1 – Cowboy Bebop (Le meilleur et à jamais pour moi pour les messages subliminaux qu’il envoi et pour l’ambiance ultime)
    PS: juste le nom du manga susceptible de me plaire suffit, je ferais le reste 🙂

    Merci de m’avoir lu.
    Sayônara.

    Commentaire par Fukuyama-chan — 27 novembre 2009 @ 17:11


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :