情報統合思念体

8 octobre 2009

Premières impressions sur Ubuntu 9.10 « Karmic Koala » (beta) et diverses considérations sur mes découvertes logicielles du moment

Record de fréquentation hier — je ne précise pas à combien histoire de ne pas avoir l’air ridicule — pour mon web-log alors que je n’ai pas posté depuis plus d’une semaine. Faut que je passe moins de temps sur les forums et plus ici. Ahem… (c’est tellement grave que je confonds les balises type forum [][/] avec les balises html <></> :-/ )

Bon, le titre est explicite. Je teste la beta de la dernière version d’Ubuntu. (En tant que système d’exploitation principal. Oui, il y a en qui n’ont peur de rien… Ne reproduisez pas ça chez vous.)

Au fait, je ne maitrise pas encore la mise en page sous wordpress, donc ce sera un pavé indigeste. Désolé.

Niveau installation, peu de différence. L’ext4 proposé par défaut. Une option en plus : protéger le /home/user par mot de passe. (ne paniquez pas si l’installation « bloque » vers 90 %, c’est normal. Ça dure presque 1/3 du temps d’installation total)
Plus visible, on a enfin des explications sur les logiciels présents pour patienter pendant l’installation. Bon, ça demande à être un peu développé. (à 57 %, on passe à une explication, importante il est vrai, sur les méthodes à utiliser pour trouver de l’aide. N’empêche que passer presque la moitié de l’installation sur un seul écran est moyennement passionnant)

Nouveau splash :
Y parait qu’Ubuntu veut quitter le marron. Ben, c’est pas pour aujourd’hui…

J’apprécie beaucoup l’esthétique du thème gdm.
1ère version, bien mais pas top :
Écran de connexion
2ème version, après mise à jour :
Écran de connexion après mise à jour

Même si ça se voit mal sur mes captures d’écran réalisés sous VirtualBox, on a en bas des listes déroulantes qui permettent de choisir la langue, le clavier et l’environnement de bureau. C’est très pratique. (et, avec une résolution d’écran normale, ce n’est pas à la ramasse comme sur mes captures d’écran)

Un piège à noter pour ceux qui n’utilisent pas l’azerty : lors de la première connexion, c’est le clavier par défaut si vous avez installé le système en français. Même vous avez sélectionné le bépo lors de l’installation.
(vous vous en rendrez compte très facilement lorsque gdm refusera votre mot de passe 😀 )

Passons au Bureau :
Bureau
Oh les salauds ! Ils ont plagié Ubuntu !
Bon, sérieusement, quasi pas de différence avec la version antérieure. (oui, ils ont changé le fond d’écran) D’ailleurs, elles sont quasi toutes visibles sur cette capture d’écran.
En vrac :
— les icônes de notification se sont MacOSisées (je ne suis pas fan) ;
— l’indicateur de session affiche l’identifiant au lieu du nom complet de la personne connectée (c’est peut-être plus logique, mais je ne suis pas fan non plus : une option pour choisir aurait été bienvenue) ;
— Empathy remplace Pidgin. J’en reparlerai d’ici un mois, parce qu’aucun des deux ne marche à 100 % pour l’instant ;
— Ubuntu One apparait. On ne peut pas encore l’utiliser, j’en parlerai aussi quand on pourra s’inscrire ;
— last but not least, « Logithèque Ubuntu » remplace « Ajouter/supprimer des applications ».

Bureau, suite
Bonne nouvelle, on a des icônes différenciées pour les différents dossiers de documents.

Bureau, suite, suite
On retrouve notre bon vieux « Ajouter/supprimer des applications » exilé dans la partie administration, malgré ses bons et loyaux services pendant plusieurs années.
Enfin, je dis ça, mais je ne l’utilisais quasiment plus. J’en étais à la louche à 50 % Synaptic, 49 % ligne de commande et 1 % A/sa… (contre 100 % A/sa à mes débuts 😀 )

vrms
Enfin ! Nous n’avons plus que les pilotes graphiques ATI et nVidia comme logiciels privateurs — ou logiciels sous licence d’utilisation/étude/diffusion/modification restreinte pour faire plus simple — installés par défaut. Pour mesurer le chemin parcouru, il faut signaler que le jeu d’icônes par défaut était non-libre il y a six mois… Et avec le pilote libre radeonHD qui va arriver, on va encore avancer. :p

Abordons le changement majeur de Karmic Koala : le Software « ex-Store » Center.

Software Center
Page d’accueil fonctionnelle. Pas grand chose à dire.

Software Center
Là, ça se complique, on ne peut plus cocher les applications qu’on veut installer.

Software Center
Je pense que c’est là le but du Software Center : avoir une page moins « rugueuse » que l’ancien « Ajouter/supprimer des applications ». C’est réussi, quoique garder les étoiles de popularité et les logotypes — soutenu par Canonical, conçu pour GNOME, conçu pour KDE, etc. — aurait été une bonne chose.

Software Center
Bon, ça, ça ne défrise personne…

Software Center
Gestionnaire de téléchargement basique. Mais facile à lire et à comprendre.

Software Center
Là, ce n’est pas pratique. Il n’y a AUCUN moyen de ranger les logiciels installés pour faire ressortir quoi que ce soit. À améliorer impérativement.

Software Center
Rien à signaler.

Au final :
points positifs :
— séparation des logiciels installés et non-installés ;
— les fiches des logiciels, beaucoup plus agréable à lire que sous « Ajouter/supprimer des applications » ;
— la visualisation les chargements en cours dans un onglet dédié, et la possibilité de les arrêter en cas de changement d’avis ;

points à améliorer et/ou changer avant Lucid Lynx :
— remettre la possibilité de sélectionner plusieurs logiciels à installer en même temps, ne serait-ce qu’en option, serait sympathique ;
— remettre le classement par étoiles ;
— remettre les logotypes d’aide (soutenu par Canonical, conçu pour GNOME, etc.) ;
— catégoriser les logiciels installés comme le sont les logiciels non-installés. Et rajouter une catégorie « tout ». Permettre un rangement anti-alphabétique et un rangement par popularité.

Au final, on a une application plus accessible aux débutants, notamment ceux qui entrent dans l’informatique par la fenêtre, mais pour l’instant moins fonctionnelle. Je pense qu’il n’est pas impossible de rejoindre rapidement le niveau de fonctionnalité de « Ajouter/supprimer des applications » sans perdre de l’accessibilité gagnée, donc je suis globalement content de l’arrivée de ce logiciel.
On pourra signaler que les prix des logiciels sont affichés. (tous gratuit, pour l’instant)
Si ça pouvait servir, en plus de proposer des services payants, — Canonical Ltd. a, comme toute entreprise, et ce n’est pas honteux, vocation à gagner de l’argent à long terme — à faire des dons aux auteurs des logiciels libres, ce serait une très bonne chose.

Autre nouveauté : Firefox 3.5.
Firefox 3.5. Tout. Va. Plus. Vite…
Tout. Va. Plus. Vite.
(avec Firefox 3.0.*, on sentait bien les 15 mois qui étaient passés)
Bon, pas grand chose d’autre à dire. Il n’en est qu’encore plus mon fureteur principal. (j’ai développé une assuétude à ma version optimisée à grand renfort d’extensions)

À noter que Liferea — agrégateur de flux de syndication — aussi va bien plus vite, ce qui fait que le passage de Jaunty à Karmic est très agréable pour la partie surf. 😉
[edit : la lenteur de Liferea sous Jaunty était dû à un bug entre la base de donnée et l’ext4]

Bureau, suite
Oui, je rajoute des jeux non-libres. (pas bien) Sinon, je me demande pourquoi XMind est considéré non-libre. (il est pourtant sous double licence EPL/LGPL)
Aucun rapport, on remarquera que l’indicateur de session n’aime plus être placé sur une barre verticale. (c’est dommage)

Globalement, le système est stable. (4~6 crashes les 2~3 premiers jours, mais rien de notable. Rien depuis, pourvu que ça dure…)
[Edit] Je voulais en parler, mais j’ai oublié au moment de rédiger l’article. Out of the Box, la gestion du temps n’est pas correcte sur mon ordi, donc je devais attendre deux heures après un arrêt d’Ubuntu pour pouvoir y ré-accéder. (le problème ne se pose plus une fois les mises à jour faites)

(ce qui NE veut PAS dire qu’il est conseillé de l’installer chez soi si on a pas un minimum d’expérience. C’est d’autant plus vrai que les traductions n’ont pas encore été publiées…)

__
Bon, maintenant, ça n’a plus de rapport direct avec notre koala favori.

Gnote est enfin dans les dépôts ! Profitez-en pour remplacer votre Tomboy. (Gnote est une réécriture de Tomboy dans un langage non-breveté à Redmond, conçu pour être plus rapide à l’usage)

xfmedia plante toujours au démarrage sur mon ordi. Grrr… (si d’autres personnes utilisant la version 64 bit, que ce soit de Jaunty ou de Karmic, peuvent tester si ça marche chez eux, ça m’intéresserait de connaitre le résultat)

Je redécouvre Compiz-Fusion : (j’utilisais Metacity car Jaunty n’était pas très stable sur mon ordi quand les ressources étaient trop sollicitées)
It’s a trap !
Ça, ça me manquait. (beaucoup :p )

Super+tab
Ça aussi. :p
(au fait, le lecteur audio visible à gauche est gmusicbrowser, mon nouveau lecteur favori, après être passé par Banshee, Exaile, Rhythmbox puis de nouveau Exaile)

Super + E
Oh ! Super + E. Je connaissais pas.

À côté, je découvre le décorateur de fenêtres Emerald.
En exclusivité sur 情報統合思念体, le thème installé sur les ordinateurs des députés à l’Assemblée Nationale. On ne remporte pas un marché public sans un minimum d’effort patriotique… ;-)
Très joli. 😀
(et encore, c’est du fait main. Y’a mieux sur gnome-look.org…)

Non, je ne parlais pas de Mikuru adulte. Quoique…

Je teste enfin Chromium sous Linux (j’avais déjà testé Iron) :
Google Is Watching You
C’est rapide, mais pour l’instant, côté WebKit, je préfère toujours Midori. 😉

.
———
Les captures d’écrans présentes dans cet article, réalisées par Il Palazzo-sama pour icelui, sont des œuvres protégées en France par le code de la propriété intellectuelle et dans d’autres pays par la convention de Berne pour la protection des œuvres littéraires et artistiques.
Elles sont disponibles sous licence CC-BY-SA, sous réserve de conflit avec les mentions suivantes :
— Ubuntu, Ubuntu One et leurs logotypes sont des marques déposées de Canonical Ltd. ;
— Firefox et son logotype sont des marques déposées de la Mozilla Foundation ;
— 涼宮ハルヒの憂鬱 et 涼宮ハルヒの激奏 sont des œuvres protégées gérées par la 株式会社角川書店, 京都アニメーション et/ou la 株式会社ランティス ;
— Star Wars est une œuvre protégée gérée par la 20th Century Fox ;
— ce paragraphe de mentions légales est présenté à titre parfaitement sérieux bien que des motifs humoristiques puissent aussi être invoqués ;
— 攻殻機動隊 STAND ALONE COMPLEX est une œuvre protégée gérée par la 株式会社プロダクション・アイジー ;
— Wikipédia et son logotype sont des marques déposées de la Wikimedia Foundation ;
— Google et son logotype sont des marques déposées de Google Inc. ;
— certaines captures d’écrans peuvent contenir des éléments visuels provenant de logiciels libres, appartenant à leurs auteurs respectifs et soumis à leurs licences d’utilisation.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.