情報統合思念体

8 décembre 2009

Piratage : crime et châtiment

« TOUTE LECTURE DE LA PRÉSENTE PAGE SANS LICENCE D’UTILISATION VALIDE EXPOSE LE CONTREVENANT À UNE CONDAMNATION AUTOMATISÉE PAR LA CHAMBRE HADŒPI DÉCENTRALISÉE DE LA COUR D’ASSISES DE SON LIEU DE DOMICILIATION.

Piratage nom masculin
Attaque sournoise consistant à télécharger et/ou téléverser des fichiers protégés par les lois et traités en vigueur en dépit des droits moraux et patrimoniaux de s(on/es) auteur(s), au dépit de ce(lui/ux)-ci.

Nota : Ce crime sordide doit être puni de la façon la plus ferme proposée par la loi, si possible par la pendaison à un croc de boucher jusqu’à que mort s’en suive.
(cette méthode présente l’avantage d’être utilisable à la fois dans les dictatures et les démocraties)
 »
— dictionnaire français doubleplusbonbienpenséeé — édition 2010, co-éditée par le gouvernement et les majors du disque
(définition du défunt site séditieux fr.wiktionary.org, correction effectuée par les personnels autorisés lors du transfert du contenu vers miniver.gouv.fr/dictionnaire)

La compil’ à 675000 € de JoëlOnt déjà été condamnés :
— Jammie Thomas à 1 920 000 $ pour 24 chansons ;
— Joel Tenenbaum à 675 000 $ pour 31 chansons.

Et là, fidèle lecteur, suant abondamment, vous empoignez votre chalumeau et votre disque dur externe et pointez le premier sur le second.
(attention aux doigts, hein)

Rassurez-vous : les prochaines victimes sont déjà connues.
Il s’agit des sociétés Universal Music, Sony Music Entertainment, EMI et Warner Music, qui d’après les informations du Monde ont cru bon de diffuser à titre payant 300000 titres sans se prendre la peine de rémunérer leurs auteurs.

Tel est pris qui croyait prendre, comme on dit.

Ou l’histoire de la paille et de la poutre…

Breaking news : Frédéric Lefebvre vient il y a moins d’une heure de tenter de leur griller la priorité en diffusant une émission de France 3 sur une plate-forme en ligne de partage de vidéos.
C’est gentil de sa part d’essayer de diffuser largement les paroles de Benjamin Bayart, mais faudrait voir à respecter la loi quand même.

Ah, on me signale à l’instant que Frédéric Lefebvre vient d’être acquitté.
Euh… En raison de l’engorgement des tribunaux, seuls les infractions au droit d’auteur commises par des personnes dont les initiales sont JT sont actuellement traitées.
D’accord, et donc pour éviter d’empirer la situation dans les tribunaux, quelques rares combinaisons dont FL sont automatiquement acquittées.

Bon, ben ma journée est pas perdue : je suis parmi les acquittés d’office.

Que dire pour conclure ?
Que les bras m’en tombent ? Que les pires ne sont pas ceux qu’on croit ? Que si vous êtes plus inspirés que moi pour trouver une morale à cette histoire, vous pouvez poster un commentaire ?


Crédit image : © 2009 The Pirate Bay
Sauf que The Pirate Bay me foutrait des coups de pied au cul s’ils lisaient la ligne précédente, donc je la diffuse ici sous WTFPL 2.

Publicités

27 septembre 2009

Il Palazzo-sama est désormais un « pirate »…

Filed under: Geek — Il Palazzo-sama @ 21:59
Tags: , ,

Eh oui, aujourd’hui, je suis devenu un « pirate ».

Non, je vous rassure de suite, je n’ai pas tenté de — et encore moins réussi à — « [m’]emparer ou […] prendre le contrôle par violence ou menace de violence d’un aéronef, d’un navire ou de tout autre moyen de transport à bord desquels des personnes ont pris place, [ou] d’une plate-forme fixe située sur le plateau continental […]. » (ce qui « est puni de vingt ans de réclusion criminelle »)
(source des citations : Code pénal, article 224-6. / © État de la République Française, sous une licence à laquelle je n’ai rien compris. Passages utilisés au titre de l’article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle)

Je me suis contenté, et c’est déjà beaucoup, « d’accéder ou de [me] maintenir, frauduleusement, dans tout ou partie d’un système de traitement automatisé de données […]. » (ce qui « est puni de deux ans d’emprisonnement et de 30000 euros d’amende », ainsi que de « l’interdiction, pour une durée de cinq ans au plus, des droits civiques, civils et de famille », « l’interdiction, pour une durée de cinq ans au plus, d’exercer une fonction publique », « la confiscation de la chose qui a servi ou était destinée à commettre l’infraction », « l’exclusion, pour une durée de cinq ans au plus, des marchés publics », « l’interdiction, pour une durée de cinq ans au plus, d’émettre des chèques autres que ceux qui permettent le retrait de fonds par le tireur auprès du tiré ou ceux qui sont certifiés » et de « l’affichage ou la diffusion de la décision prononcée »)
(source des citations : Code pénal, articles 323-1 et 323-5 / © ibid.)

Alors, me demanderez-vous, White Hat ? Black Hat ? Grey Hat ? Red Hat ?
Même pas, simple script kiddie.

Qu’ai-je bien pu faire ?
Introduction : Il y a sept jour, une énorme faille a été découverte par la communauté crack-wpa.fr dans la génération des clés WPA des MachinBox vendues par Bouygues Telecom. Grâce à cette première défaillance de l’interface chaise-clavier de la part du fabricant (Thomson), et profitant d’une autre faille de sécurité critique de l’interface utilisateur chaise-clavier (encore), nommée selon le cas flemme ou incompétence technique, n’importe qui peut accéder à n’importe quelle BBox de France. (eh oui, il n’y a pas de filtrage d’adresses MAC)

Me sentant alors comme investi d’une mission divine, j’ai donc testé les BBox du secteur…
… résultat des courses : ça marche. Rien à dire, c’est tellement simple et efficace que c’en est presque ennuyeux.

Conclusion :
— pour l’opérateur : prévenez les clients au plus vite. À moins que vous ne préfériez la « sécurité » par l’obscurité ;
— pour le fabricant, et aussi l’opérateur : apprenez votre métier. Si, si, ça peut aider ;
— pour les geeks coupés d’internet mais dont les voisins possèdent une BBox : feel the power of the dark side ;
— pour les utilisateurs de BBox : changez votre clé WPA, bordel !
— bonus pour le gouvernement : cherchez l’erreur, notamment vis-à-vis d’HADŒPI.

___
Article plus sérieux que le mien, de la part de PC Inpact : Piratage du réseau Wi-Fi : « La Bbox est vraiment un ovni »

Propulsé par WordPress.com.